Temps de lecture : 5 minutes

Article réservé aux abonnés

Lorsqu’une procédure collective est ouverte à l’encontre d’une société, qu’il s’agisse d’une sauvegarde, d’un redressement ou d’une liquidation judiciaire, un représentant des salariés doit être désigné. 


1. La désignation du représentant des salariés

Le représentant des salariés est désigné par le CSE. En l’absence de CSE au sein de l’entreprise, ce sont les salariés eux-mêmes qui devront l’élire par un vote secret uninominal à un tour. 

Dans le jugement d’ouverture de la procédure, le tribunal va inviter le CSE (ou en l’absence de CSE, les salariés) à désigner leur représentant des salariés (L621-4 du code de commerce). 

Le chef d’entreprise, assisté de l’administrateur s’il en a été désigné un, devra ensuite dans les 10 jours du prononcé du jugement d’ouverture réunir le CSE (ou en l’absence de CSE, les salariés) afin de leur permettre de désigner ce représentant des salariés (R621-14, R631-7, R641-1 du code de commerce). En cas de liquidation judiciaire, cette mission sera confiée au liquidateur judiciaire. 

⚠️ Le représentant des salariés est nécessairement désigné après l’ouverture de la procédure collective. Il ne doit donc pas être confondu avec le représentant du personnel qui avait été désigné avant qu’il ne soit statué sur l’ouverture de la procédure collective, dans le cadre de l’article R621-2 du code de commerce.

Après l’élection, un procès-verbal des élections devra être dressé. Un procès-verbal de carence sera établi si aucun représentant des salariés ne peut être désigné ou élu.

Le procès-verbal de désignation du représentant des salariés (ou le procès-verbal de carence) sera ensuite immédiatement déposé au greffe du tribunal de la procédure. Selon les cas, le dépôt s’effectuera par l’administrateur judiciaire ou le liquidateur judiciaire. 

En cas de contestations relatives à la désignation du représentant des salariés, il conviendra de saisir le tribunal d’instance dans les 2 jours suivant la désignation du représentant des salariés1En cas de procès-verbal de carence lorsqu’aucun représentant des salariés ne peut être désigné, le délai ne court qu’à compter de l’accomplissement de la formalité de dépôt du procès-verbal au greffe (Cass. Soc. 07.12.2016, N° 16-10.826).. En pratique, il existe peu de contentieux en la matière. 

La suite est réservée aux abonnés PASS 24 H, PASS MENSUEL, et PASS ANNUEL.
Se connecter S’abonner dès 3 €


Sur le même thème

Pour aller plus loin